Breaking

Post Top Ad

jeudi 9 janvier 2020

La crise iranienne : Les Etats-Unis sont " prêts pour des négociations sérieuses " avec Téhéran

Les Etats-Unis se disent " prêts à s'engager sans conditions préalables dans des négociations sérieuses " avec l'Iran suite à l'échange d'hostilités entre les deux pays.

La crise iranienne : Les Etats-Unis sont " prêts pour des négociations sérieuses " avec Téhéran


Dans une lettre à l'ONU, les Etats-Unis ont justifié le meurtre du général iranien Qasem Soleimani comme un acte d'autodéfense.
L'Iran a riposté en tirant des missiles sur les bases aériennes abritant les forces américaines en Irak, sans faire de victimes. Il a également déclaré à l'ONU que c'était un acte d'autodéfense.
Le général Soleimani était largement considéré comme le deuxième plus haut responsable de l'Iran.
En tant que chef de la force d'élite des Gardiens de la Révolution, il était un architecte de la politique iranienne dans la région.

Le Guide suprême iranien Ali Khamenei a décrit les attaques de missiles comme une " gifle " pour les Etats-Unis et a appelé à la fin de la présence américaine au Moyen-Orient.
L'attaque américaine sur Soleimani a également tué des membres des milices irakiennes soutenues par l'Iran, qui ont également juré de se venger.
Cependant, le vice-président américain Mike Pence a déclaré à CBS News que les " renseignements " indiquaient que l'Iran avait demandé à ses milices alliées de ne pas attaquer des cibles américaines.
La Chambre des représentants des États-Unis a prévu un vote jeudi sur la limitation de la capacité du président Donald Trump à mener une guerre contre l'Iran sans l'approbation spécifique du Congrès.

Que disent les lettres ?

Dans une lettre adressée au Conseil de sécurité de l'ONU, l'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, Kelly Craft, a déclaré que les Etats-Unis étaient prêts à négocier " dans le but d'empêcher une nouvelle mise en danger de la paix et de la sécurité internationales ou une escalade du régime iranien ".

L'assassinat de Soleimani était justifié, selon la lettre, en vertu de l'article 51 de la Charte des Nations Unies, qui exige que les Etats " rendent compte immédiatement " au Conseil de sécurité de toute mesure prise dans l'exercice du droit de légitime défense.
Les États-Unis prendraient des mesures supplémentaires " si nécessaire " au Moyen-Orient pour protéger leur personnel et leurs intérêts, ajoute la lettre.
Mais l'ambassadeur iranien à l'ONU, Majid Takht Ravanchi, a déclaré que l'offre américaine de pourparlers était " incroyable " alors que les Etats-Unis continuaient à appliquer des sanctions économiques sévères à l'Iran.

L'Iran a également invoqué l'article 51 pour justifier son attaque contre les bases américaines.
Dans la lettre iranienne, M. Ravanchi a écrit que Téhéran " ne cherche pas l'escalade ou la guerre " après avoir exercé son droit à la légitime défense en prenant " une réponse militaire mesurée et proportionnée visant une base aérienne américaine en Irak ".
" L'opération était précise et visait des objectifs militaires précis, ne laissant ainsi aucun dommage collatéral aux civils et aux biens civils dans la région ", a-t-il écrit.


Riposte de l'Iran : les gardiens de la révolution ont attaqué deux bases militaires américaines

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages